Consulat du Burkina Faso de Nice

Les bibliothèques

mercredi 01 mai 2013

UNE HISTOIRE DE PARTENARIAT
 

Dans le cadre du projet FSP de redynamisation et de restructuration des bibliothèques au Burkina Faso, Parfait Ilboudo, un des 4 coordonnateurs du réseau de Lecture Publique au CENALAC (Centre National de Lecture et d'Animation Culturelle) a été accueilli en Provence pour y effectuer un stage de formation. Il a effectué une partie de son stage à la médiathèque départementale de Nice.

C'est le deuxième coordonnateur burkinabè à venir se former dans notre région. En 2007, M. Brahima Barro est venu un mois pour s'imprégner des méthodes de travail dans les réseaux de bibliothèques françaises afin de pouvoir non seulement appliquer un certain nombre de techniques, de savoir faire, mais aussi transmettre ses acquis aux bibliothécaires burkinabè.

 

Les coordonnateurs sont basés à Ouagadougou : ils gèrent 34 bibliothèques de lecture publique du Burkina, placées sous leur contrôle en partenariat avec les municipalités. Le réseau est découpé en 4 régions qu'ils se partagent. Parfait Ilboudo est responsable du réseau du Nord du Burkina Faso.

Les collections des bibliothèques burkinabè sont presqu'exclusivement composées de livres en français avec quelques rares livres en anglais (ouvrages scolaires) ou en arabes (surtout dans les zones à forte densité musulmane). Ces bibliothèques sont soutenues grâce à des partenariats. Les plus importants :
 

  1. L'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) équipe les bibliothèques en fond de livres : plus de 16 000 sont parvenus récemment au CENALAC dont 3600 livres pour le réseau du Nord. L'OIF subventionne en outre les véhicules et les frais de déplacements des coordonnateurs et mettent en place des formations.

  2. La Coopération Française (l'Ambassade de France) supervise le projet FSP de redynamisation et de restructuration des bibliothèques burkinabè, c'est elle aussi qui prend en charge les stages des coordonnateurs, MM Barro et Ilboudo, en France (dans les bibliothèques municipales et bibliothèques départementales des Bouches du Rhône et des Alpes Maritimes).

CREATION DU CENALAC
 

Ce réseau de bibliothèques au Burkina Faso est ancien (une dizaine d'années). Il a connu plusieurs réorganisations. Fin des années 80 ; un réseau a été mis sur pied intitulé " CLAC " : Centre de Liaison des Actions Culturelles " ; 17 CLAC ont vu le jour, appuyés par l'OIF. Puis au début des années 90, un autre réseau a vu le jour, appuyé par la Coopération Française : les BCLP ( Bibliothèque Communale de Lecture Publique) qui pendant plusieurs années, ont fourni ces bibliothèques en livres, collections, TV avec films documentaires, assuré des formations etc.. mais au terme du mandat, la coopération française a délaissé ce réseau et très rapidement le matériel s'est trouvé dépassé, abîmé et la gestion de ces espaces de lecture, difficiles en raison du manque de formation.

En 2006, l'Etat a créé une structure veillant à regrouper ces réseaux au sein du CENALAC : Centre National de Lecture et d'Animation Culturelle, situé à la Maison du Peuple à Ouagadougou et dépendant du Ministère de la Culture.
Cette structure englobe 4 directions :


  1. La direction de la lecture publique et de la documentation (DLPDOC dont dépendent les coordonnateurs dont M. Parfait Ilboudo)
  2. La direction des affaires financières
  3. La direction de la formation et de l'action culturelle (DFAC)
  4. La direction de la production et de l'exploitation (DPE)

Le CENALAC prend en compte les anciens CLAC et les BCLP qui sont regroupés sous la dénomination de CELPAC. Il y a actuellement 34 CELPAC et en 2009 - 2010, le CENALAC envisage l'intégration de 16 BCLP supplémentaires afin d'atteindre le chiffre de 50 CELPAC.
Ceux-ci sont nés de la volonté du gouvernement d'établir une politique de lecture publique, or la plupart des anciennes bibliothèques n'étaient fréquentées que par les élèves et les professeurs. Désormais, les centres sont fréquentés par les fonctionnaires, les commerçants et même des illetrés qui y trouvent leur compte vu la diversité des activités proposées : télévision, films, livres, jeux, animations diverses...
 

STAGE EN FRANCE
 

Ces stages en France sont indispensables, car le Burkina Faso ne possède pas d'école de bibliothécaires. La formation se fait alors sur le tas, ou bien en envoyant exceptionnellement certaines d'entre eux soit à Dakar, soit au Niger. Ce manque de formations est un problème car il participe à l'instabilité des responsables des bibliothèques - choisis parmi les instituteurs ou professeurs et ceux-ci changent trop souvent de postes.

L'idée d'accueillir des stagiaires en Provence est partie d'une volonté de travailler avec le COBIAC (Collectif de Bibliothécaires et Intervenants en Action Culturelle) basé à Aix en Provence. Cette association loi 1901 mobilise en région PACA, un réseau de bénévoles avec quelques salariés pour venir en appui aux bibliothèques de plusieurs pays partenaires - dont le Burkina Faso. Le Cobiac possède une banque régionale du livre qui permet d'enrichir les collections des bibliothèques des pays avec lesquels ils ont engagés des actions.

La formation est entièrement prise en charge par le service de la coopération et de l'action culturelle française au Burkina Faso : frais de séjour, billet d'avion, frais pédagogiques. Le Cobiac a été contacté pour trouver les bibliothèques d'accueil ; ont été ainsi retenues la bibliothèque Louis Aragon de Martigues, la BDP de Marseille et la BDP de Nice.
C'est ainsi que dès 2007, M. Brahima Barro a pu venir en stage à Marseille puis à Nice, suivi cette année par Parfait Ilboudo. La formation et l'encadrement sont assurés par des bibliothécaires/formateurs de la région PACA, dont fait partie Mme Véronique Balleret, Conservateur, également membrfe du COBIAC, connue au Burkina Faso pour ses créations et soutien de petites bibliothèques. M. Ilboudo a pu ainsi faire le tour de tous les services : ludothèque, vidéothèque, expositions, outils d'animations, mise en réseau informatique des collections, mise en place de thématiques, le système des bibliobus... mais également visiter des bibliothèques de petites communes (Saint Martin de Vésubie, La Bollène...)

A son retour à Ouagadougou, M. Ilboudo pourra ainsi transmettre ses acquis à ses collègues mais également aux responsables des CELPAC en organisant des journées de formation (subventionnés par la coopération française).

M. Parfait Ilboudo est reparti le 23 novembre 2008, après une visite au Consulat du Burkina Faso de Nice.


Mme Véronique Balleret
Monsieur le Consul du Burkina Faso de Nice, M. Parfait Ilboudo

 

ACRONYMES
 

CENALAC : Centre National de Lecture et d'Animation Culturelle
OIF : Organisation Internationale de la Francophonie
CLAC : Centre de Lecture et d'Animation Culturelle
BCLP : Bibliothèque Communale de Lecture Publique
CELPAC : Centre de Lecture Publique et d'Animation Culturelle
COBIAC : Collectif de Bibliothécaires et Intervenants en Actions Culturelle

 

EN SAVOIR PLUS

 

- La Coopération française en matière de lecture publique au Burkina Faso