Consulat du Burkina Faso de Nice

Djarabi

lundi 04 mai 2015

DJARABI
Association fondée en 2004
Siège social : 27 avenue de Cap d'ail 06320 La Turbie
Présidente : Véronique Balleret
Vice-Président : François Moïse Bamba
Tel : (00 33) 4 93 41 06 52
Cel : (00 33) 6 18 91 03 90
Courriel : vballeret@hotmail.fr
Membre des Amis du Consulat du Burkina Faso de Nice

Véroinique Balleret est responsable de la Commission Afrique du COBIAC

 

QUI SOMMES-NOUS ?


 

Le but de l'association est de contribuer au développement du réseau des bibliothèques sur le territoire burkinabè, soit en créant des structures, soit en fournissant des fonds d'ouvrages et de documents qui constitueront les fonds de base, en les dotant de matériel, soit en formant le personnel travaillant dans ces bibliothèques.
 

 

L'ORIGINE

 

L'association Djarabi a vu le jour suite à la rencontre d'un conteur burkinabè - François Moïse Bamba - qui parcourait le territoire burkinabè dans les écoles, les villages... et déplorait le manque de livres et de bibliothèques, et par-là même le manque d'accès à la culture pour les enfants.
Après avoir ensuite rencontré différents responsables et acteurs de la culture et du livre au Burkina Faso, Djarabi a décidé de créer une association qui permettrait d'aider à la création de bibliothèques et à développer des actions en faveur du livre.
 

 

LES MOYENS D'ACTION


 

L'association a été créée pour répondre à un manque en matière d'accès à la lecture, malgré un Plan de Lecture Publique, qui avait vu le jour il y a une dizaine d'années, mais qui avait vieilli, faute de moyens, de suivi, et de renouvellement des collections...
Il existe depuis peu sur le territoire burkinabè, un projet FSP de développemenbt de la lecture publique qui vise à relancer et à redynamiser le réseau existant des bibliothèques (bibliothèques municipales, de quartier, ou CLAC).
Djarabi a répondu en premier lieu à des demandes émanant de structures déjà existantes souhaitant soit acquérir des ouvrages complétant leur fond initial, soit bénéficier de formations pour leur personnel, soit équiper leur bibliothèque en mobilier... Djarabi répond aussi à des demandes de Maires ou Préfets désireux de créer dans leur village une bibliothèque (projet en cours d'étude à Satiri, prises de contact avec les municipalités de Bobo et de Ouaga...).

Le but n'est pas de substituer aux décideurs mais de travailler avec eux sur des besoins avérés et de voir ensemble les partenariats qui peuvent être mis en place afin d'aider certains projets. Dans le cadre de cette relance du développement de la lecture publique, l'assocaition Djarabi ainsi que d'autres partenaires comme le COBIAC, esssaient d'apporter leur expertise et leur aide en collaboration avec les responsables du projet sur place.

 

 


 

LES REALISATIONS


 

Djarabi a aidé la bibliothèque du Centre social et Culturel Djeliya à Bobo Dioulasso, qui a été dotée d'étagères et de bacs à albums (en faisant travailler un menuisier du quartier), de dons de livres (pour compléter un fond existant mais disparate), et où Djarabi a formé un jeune du centre pour qu'il puisse gérer le fonds, le catalaguer et mettre en place des animations avec le jeune public. Le salaire du bibliothécaire a été également pris en charge durant un an.
 


 

LES PROJETS

 

Satiri : Dajarabi s'est rendu dans ce village situé à 40 kms de Bobo à l'invitation d'un de ses habitants. Contact a été pris avec le préfet et l'inspecteur des écoles pour essayer de mettre en place une bibliothèque. Djarabi est dans l'attente du choix du lieu qui accueillera les collections qui leur seront fournies. Par la suite, le personnel qui s'occupera de cette structure, sera formé.

 


Théâtre du Roseau : Le directeur du Théâtre du Roseau, à Ouagadougou, a sollicité Djaraboi pour créer un fond d'ouvrage sur le théâtre et sur les contes. En effet, ce théâtre forme de nombreux jeunes et a créé notamment une pépinière de conteurs. Ce fond leur permettra de travailler à partir d'oeuvres de tous les pays. Ce fond n'est en cours de constitution.

La Maison de la Parole : (Bobo Dioulasso) Djarabi a été sollicité pour participer à ce projet, notamment pour aider à la création d'une médiathèque. Le village de Wolontoko a également demandé de les aider à mettre en place une bibliothèque.

Autres projets : Dans le cadre du développement de la lecture, Djarabi souhaite participer à d'autres actions, notamment autour de la tradition orale en s'associant aux conteurs burkinabè qui - par tradition - diffusent cet art auprès des écoles, et des bibliothèques.. Leur rôle est important dans la diffusion des contes traditionnels par le biais des livres. Certains d'entre eux participent à des collectes de contes, les éditent... Dans ce partenariat avec les conteurs, Djarabi a décidé de soutenir certains conteurs et comédiens qui viennent en France pour se faire connaître. Ils ont besoin d'être supportés par une association qui les produit et leur permettra d'être reconnus et déclarés.

 

LES NOUVELLES

 

- Djarabi a participé au Burkina Faso Forum organisé par les Amis du Consulat le 19 septembre 2009 à l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer
- En collaboration avec l'association CABUSO, Djarabi a organisé des soirées contes et musiques du Burkina Faso  à Cabris avec Assetou, Modibo et le groupe Sinikan
- Stage de danse organisé sur Nice le 21 novembre 2010 avec Assetou


 


 

L'ALBUM

 

- L'association Djarabi travaille beaucoup avec le Conteur burkinabè Modibo
 

- Stage en France d'un coordonnateur de bibliothèques au Burkina
- Ibrahim Fofana
- Issouf Diero