Consulat du Burkina Faso de Nice

Faire venir un Burkinabè en France

lundi 27 août 2012

De nombreuses association ou particuliers aimeraient inviter un ou plusieurs burkinabè pour un court séjour (trois mois maximum), mais ne savent pas très bien comment s'y prendre. Premier conseil : s'y prendre avec beaucoup d'avance, car c'est souvent long...
Lien indispensable. Ambassade de France à Ouagadougou
 

CERTIFICAT d'HEBERGEMENT / ATTESTATION d'ACCUEIL

 

Il s'obtient en mairie, gendarmerie ou commissariat, sous-préfecture ou préfecture, et demande un délai d'une semaine environ.

Pièces à fournir pour le dossier :


  1. Timbre fiscal:  taxe de séjour d'un étranger. Il coûte 30 € en tarif depuis janvier 2011 (soit 2 timbres de 15 €). On les trouve chez les buralistes, en préfecture ou sous-préfecture et au trésor public. Jusqu'en 2012, ces timbres devaient obligatoirement être des timbres OMI, depuis 2012, il s'agit uniquement de timbres fiscaux. Voir ici
  2. Photocopie très lisible du passeport du Burkinabè en mentionnant : nom, prénoms, date et lieu de naissance, nationalité, profession, adresse (attention aux fax illisibles : préférer une vraie copie ou à défaut un bon scan envoyé par internet et tiré sur imprimante). Le passeport doit être valable plus de 3 mois après son retour.
  3. Phocotopie de son propre passeport en cours de validité, ainsi que du livret de famille (toutes les pages si vous avez des enfants).
  4. Photocopie d'un justificatif de domicile récent (moins de trois mois) : EDF, taxe foncière, téléphone, quittance de loyer..
  5. Photocopie du contrat de location ou du titre de propriété de l'endroit où vous habitez et où le Burkinabè sera officiellement logé, avec précision du nombre de pièces de l'habitation.
  6. Renseignements divers concernant le Burkinabè : nom, prénom, adresse, nationalité, date et lieu de naissance, profession, dates d'arrivée et de départ de France.
  7. Si le Burkinabè est mineur : fournir une autorisation parentale.
  8. Sur le formulaire du certificat, il vous sera demandé si vous acceptez de prendre en charge l'assurance de la personne ; il est préférable de répondre par la négative, étant donné qu'il aura sa propre assurance.


PAPIERS à FOURNIR au BURKINABE

 

  1. L'attestation d'accueil (Certificat d'hébergement) : fournir l'original
  2. L'original votre avis d'imposition sur le revenu et de vos trois dernières fiches de salaires avec des photocopies (les originaux seront rendus)
  3. Une lettre d'invitation (sur papier à en-tête comportant toutes les références de la personne ou de l'association, notamment le téléphone) dans laquelle vous précisez les raisons et les dates de la venue du Burkinabè en France, en rajoutant un engagement de prise en charge de la personne (hébergement, nourriture, déplacement....)
  4. En cas d'invitation multiple ; il est préférable de centraliser toutes ces invitations auprès d'une seule personne ou - mieux - d'une association qui gèrera sur place les divers déplacements. L'avantage : un seul certificat d'hébergement sera nécessaire. L'association récapitulera alors tous les déplacements sur sa lettre d'invitation. Inconvénient : c'est parfois lourd à gérer pour une association ou une personne.


AU BURKINA FASO


 

  1. Formulaire de demande de visa espace Schengen. Voir ici
  2. La personne doit souvent justifier également son départ pour la France. S'il fait partie d'une association burkinabè, il faut que son association lui rédige un ordre de mission. S'il s'agit d'un voyage dans le cadre culturel, sportif, religieux... il faut fournir les invitations, carte d'entrée, preuve d'inscription.... tous les documents doivent être des originaux qui seront rendus + une photocopie de chaque document. S'il s'agit d'une simple invitation amicale ; une lettre d'invitation de l'hébergeur en France (cf paragraphe au-dessus).
  3. Le demandeur doit justifier de moyens financiers personnels (compte bancaire, attestation d'emploi, fiches de paie, relevés bancaires....) prouvant sa volonté de revenir au Burkina Faso.
    Utile également : présenter des documents familiaux (livret de famille, acte de mariage) ou preuve de possession de biens. Ces documents doivent tous être des originaux qui seront rendus lors du rendez-vous + une photocopie de chaque document.
  4. Le visa vers la France coûte 40 000 F CFA (60€). Il est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans, demi-tarif pour les enfants entre 6 et 12 ans (35€ à verser en F CFA) : Attention ! Ces frais ne sont pas remboursés en cas de rejet de la demande de visa.
  5. La personne devra souscrire à une assurance de rapatriement et accident (obligatoire) qui coûte entre 50 000 et 60 000 F CFA.
  6. Le passeport doit être valide plus de trois mois après la date de retour et doit comporter au moins deux pages vierges de tout cachet.
  7. Prévoir une photocopie du passeport de bonne qualité, pour toutes les pages où figure l'idendité du demandeur.
  8. Une photographie récente format 4x5 xm. tête nue de face et sur fond clair
  9. La réservation du billet (aller et retour) doit être présentée à l'ambassade au moment de la demande de visa.
  10. Une fois le dossier complet : prendre rendez-vous depuis le Burkina Faso au 30 06 (société privée burkinabè "Africom", qui gère les rendez-vous relatifs aux demandes de visa)
  11. Le dossier doit être complet lors de sa présentation : il ne sera pas donné de deuxième rendez-vous en cas d'oublis.
  12. Si tout le dossier est en règle, la personne lors de son rendez-vous se verra donner un autre rendez-vous pour venir chercher passeport et visa. Si le dossier ne pose aucun problème, le rendez-vous peut être rapide. Si le dossier demande de nombreuses vérifications, le délai d'attente peut aller jusqu'à 60 jours !
  13. Récapitulatif des pièces demandées au minimum (liste non exhaustive). Voir ici


CONSEILS



  1. Ne vous y prenez pas trois semaines avant la venue de votre ami : toutes ces démarches sont longues.
  2. Durant les mois janvier-avril, les rendez-vous sont rapides et les délais raccourcis : à parti du mois de mai, les délais rallongent allant jusqu'à 15 jours de délai pour le premier rendez-vous.
  3. Plutôt qu'envoyer le certificat d'hébergement et autres papiers par la poste (plusieurs se sont perdus), transmettez-le par le biais d'une personne qui se rend à Ouagadougou. Sinon l'envoi le plus sûr reste le chronopost (moins de 6 jours).
  4. Déclarez des dates plus larges que celles du séjour prévu (dans les limites des trois mois) et conseillez à votre ami de ne pas prendre son billet de retour à la limite de son visa (au risque de se retrouver hors-la-loi en cas de problème de transport ou de grève).
  5. L'assurance souscrite à Ouagadougou ne couvre que les accidents et le rapatriement ; certaines assurances couvrent les maladies et problèmes dentaires ; il vaut mieux se renseigner avant de contracter l'assurance.
  6. Nota Bene : lorsqu'il s'agit d'une invitation habituelle (par exemple : le jumelage entre le diocèse de Nice et le diocèse de Diébougou ou bien le jumelage entre Vence et Ouahigouya) la procédure est la même mais globalisée pour toutes les personnes concernées (lettre de mission délivrée par l'organisme ou l'administration au Burkina Faso - Envoi par l'organisme français à l'Ambassade de France à Ouagadougou, d'un courrier officiel expliquant et récapitulant le jumelage.etc..).
  7. Ne pas s'amuser à fournir des justificatifs d'origine douteuse ou non vérifiée. Ils font l'objet d'un contrôle systématique justifiant parfois un rejet définitif de visa vers l'espace Schengen en cas de faux papiers

 

LE CAS DES ARTISTES



  1. Tout artiste désirant se rendre en France (ou sur l'espace Schengen) pour un court séjour, doit impérativement se présenter au à l'Institut Français de Ouagadougou de Ouagadougou avant le dépot de la demande de visa.
  2. Il doit joindre les justificatifs récents de son activité artistique (originaux + photocopies) : fiches de paye, feuille d'impôts éventuelle...
  3. Une attestation du Ministère burkinabè de la Culture
  4. S'il envisage de présenter des spectacles en France ; il doit présenter à chaquedemande de visa, une autorisation de la DDTEFP (direction Départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle) ou bien de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

AUTRES CAS

 


  1. Voyage entrepris pour des raisons médicales : fournir un document officiel de l'établissement médical confirmant la nécessité d'y suivre un traitement ainsi que la preuve du versement de la provision couvrant les frais du traitement ou de la prise en charge éventuelle du traitement
  2. Voyage pour rejoindre sa famille en France : fournir un justificatif du lien de parenté ainsi qu'un justificatif de la nationalité française du parent (passeport, CNI)
  3. Demande de visas pour études, recherches, scientifiques, mariage... consulter le service des visas à l'Ambassade de Ouagadougou