Consulat du Burkina Faso de Nice

L'habitat au Burkina Faso

mercredi 29 août 2012

L'HABITAT AU BURKINA FASO

 

 

Il n'est pas ici question de faire une étude exhaustive des différents habitats du pays . En effet, les multiples façons de se loger sont innombrables et liées à plusieurs facteurs , ethniques, régionaux, villageois, familiaux voire même individuels .

Aussi nous procèderons comme suit :

En divisant le Burkina en trois bandes du Nord au Sud

- A/ au nord une bande Sahélienne
- B/ au centre le grand plateau Mosse
- C/ au sud une bande dite Sud Ouest

Puis en considérant les zones rurales et urbaines

 

 

 

Zone rurale

 

 

Il existe au Burkina Faso plusieurs types d'architectures, toutefois certaines caractéristiques principales sont communes à toutes les formes d'habitat traditionnel soit :

- l'habitation familiale se compose de plusieurs cases ou chambres construites autour d'une cour . Celle-ci est en principe clôturée par un mur d'enceinte qui servait autrefois à la protection contre de potentiels ennemis et aujourd'hui contre l'intrusion intempestive d'animaux sauvages . L'ensemble est presque toujours appelé «concession » .


- le chef de famille, ainsi que chacune de ses épouses ou membres de sa famille, possède sa propre chambre.


- Il y a toujours des pièces et lieux communs à l'ensemble des occupants de la concession.


- Les hommes possèdent un espace ombragé, tronc d'arbre abattu, banc, ou un hangar de branches et feuillages , où ils peuvent se retrouver, se reposer et palabrer.


- Un point d'eau si possible situé à proximité des habitations sert à plusieurs familles voire à tout le village.


- Un ou plusieurs greniers à céréales sont parties intégrantes de l'habitation. Soit dans la maison même, soit à l'extérieur du mur d'enceinte .


- Généralement, les volailles et petits animaux d'élevage occupent la cour de l'habitation.


- La toilette corporelle se fait dans un endroit prévu à cet effet, derrière un muret. Il n'y a que très rarement des latrines : seule la brousse sert de lieux d'aisances.

 

La construction des cases, qu'elles soient en banco (briques de terre) ou paille, nécessite beaucoup d'eau. Aussi les constructions s'effectuent la saison de pluies passée, après la fin des travaux des champs, mais avant que l'eau ne commence à manquer. C'est à dire entre décembre et février.

 

La terre des termitières est souvent utilisée comme liant car elle contient une sorte de colle produite par les termites faisant office de ciment .


Les particularités de chaque type d'habitat sont liés aux contraintes de l'environnement et au mode de vie des populations .


 

 

 

(suite de l'article)

Egalement...