Consulat du Burkina Faso de Nice

HAMAP - Retour de mission

samedi 01 septembre 2012

HAMAP : mission 2008

 

L'équipe HAMAP Burkina s'est rendue à Ouagadougou le 25 novembre 2008.
Marie Androuet, qui doit prendre en charge l'école de Pissi, et les représentants d'HAMAP Burkina, ont été reçus par Monsieur Ousseni Tambouka, Ministre délégué à l'alphabatisation et à l'éducation non formelle ; puis ils se sont rendus dans les locaux du journal Fasozine pour une interview.

 

 


Monique et Jean-Jacques

 

 

Monique Braquet a inauguré dans le village de Sankwé (vers Toma) un nouveau centre de réadaptatoin et éducation nutritionnel (CREN) que l'équipe d'HAMAP Burkina a pourvu en lait maternisé. A chacune de ses apparitions " Maman Monique " la présidente d'HAMAP Burkina, a été accueillie par des acclamations de joie, des chants et une émotion palpable.
Les 6 et 7 décembre, l'équipe a parcouru une vaste boucle en brousse ravitaillant au passage le CREN de Tougan et remettant du lait maternisé aux Carmélites de Moundasso afin d'alimenter plusieurs orphelinats.

Le quotidien de cette mission a été fait essentiellement de consultations médicales et de soins infirmiers. Parmi les pathologies les plus fréquentes, citons : malnutrition, paludisme, diarrhées, teignes, plaies purulentes, abcès aux seins, cancérologie, trachomes, éléphantiasis... et un bébé de 28 jours pesant 700 grammes, perfusé de justesse, qui aujourd'hui se porte bien et affiche plus de 2,2 kg.

 

 

Jean-Jacques Cruchant, coordinateur santé d'HAMAP Santé, a pu rencontrer Enzo Missoni, Directeur de la clinique Oasis de Koudougou, qui a aussitôt entamé des démarches auprès du Ministère de la Santé afin que des équipes chirurgicales d'HAMAP ou d'ONG partenaires puissent venir pratiquer dans son établissement et utiliser en toute l'égalité ses deux blocs opératoires.
De même plusieurs rencontres à la Direction Régionale de la Santé, Région Centre-Ouest lui ont permis d'obtenir pour l'HAMAP l'autorisation du Ministère de la Santé pour distribuer les ACT (antipaludéens de dernière génération) chez les enfants de 0 à 5 ans, là où la mortalité est la plus importante (et ce, grâce à Monsieur le Docteur Ali Combary).

Le bilan de cette mission est vraiment très positif et nous engage encore plus à aider ce pays. Au moment où la mission quitte le Burkina, Radio Salaki à Dedougou parle de HAMAP Burkina. Un grand merci à Jean Illy son reporter qui, a par ailleurs, a aidé notre équipe à se tirer d'un gros problème entre Tougan et Dedougou.

 

 

 

 

Retour à la page principale