Consulat du Burkina Faso de Nice

Réserve de NAZINGA

jeudi 16 novembre 2017

FORÊT CLASSEE ET RANCH DE GIBIER DE NAZINGA

 

Renseignements pratiques :
La réserve de Nazinga se trouve à une demi-heure de voiture de la ville de Pô
Il est souhaitable d'y séjourner mais il faut réserver à l'avance
Un véhicule tout terrain est indispensable
animaux domestiques interdits
La meilleure période : entre décembre et mai.

 

Joindre le campement "Akwazéna" de Nazinga : réception tel (00 226) 72 66 47 95 (Mr Yaya Nessao)
Il existe plusieurs numéros fixes mais qui ne répondent pas toujours :
(00 226) 50 41 36 17 (à Nazinga) ou 50 48 49 12 (à Ouagadougou)
réserver sur ce site : http://www.nazinga-bf.com/ 

 

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

La réserve de Nazinga se situe dans le sud du Burkina Faso, à une demi-heure de voiture de Pô. Elle a été officiellement créée en 1979 dans une zône inhabitée,  tous les villages avaient disparus, les habitants étant partis au fil du temps.

Le parc s'étend sur 133 km (jusqu'à la frontière du Ghana), pour une superficie de 91 300 ha. Il s'étend sur deux provinces : la Sissili et le Nahouri; il est traversé par la rivière Sissili.

 

Cette réserve classée n'est pas organisée de façon homogène ; les villages sont en périphérie (une bonne partie du personnel du parc habite dans ces villages).  Puis on trouve une zône de chasse, très règlementée, sous la responsabilité de guides de chasse. Une zône tampon sépare la zône de chasse de la zône où vivent les animaux en toute liberté. A l'Ouest du parc, on trouve la forêt classée de la Sissili.

 

Cet ensemble dépend du ministère de l'environnement qui emploie tout le personnel attaché au parc. Outre la réception de touristes venant photographier les animaux, la réserve est également un centre d'observation et de recherche des animaux sauvages ; stagiaires, chercheurs et étudiants (du Burkina et de l'étranger) s'y rendent régulièrement afin d'étudier les animaux ou les plantes.

 

 

Le parc tente d'atteindre l'autofinancement grâce aux droits de chasse (très contrôlée), de tourisme et de pêche (sportive et commerciale). La réserve compte des forestiers, des pisteurs chargés de pister les braconniers et d'accompagner les touristes, de guides touristiques, du personnel chargé des animaux, du personnel chargé de l'accueil des touristes ...

 

 



L'accueil à l'entrée du parc, la réception au campement

 

LA FAUNE ET LA FLORE

 

La réserve de Nazinga n'est pas la plus importante du Burkina Faso, elle contient néanmoins une faune et une flore très riches.

Le parc compte 5 à 600 éléphants, une très grande variété d'antilopes : cob de buffon, cob de fassa, hippotrague, céphalophe de grimm...... des singes ( babouins, singes rouges...), des phacochères, des petits crocodiles et une multitude d'oiseaux : perroquet à collier, perroquet  youyou, rollier d'Abyssinie, épaulette monseigneur, poules de roches, merle à longue queue.... et les trois types de calao.

Le parc ne possède pas de grands félins, sa richesse tient plutôt au nombre élevé d'éléphants qu'il contient.

 


Les éléphants au marigot proche du campement, avec un observatoire pour les touristes

 

Le parc - hors mis la forêt de Sissili - a une végétation de brousse avec des arbustes peu élevés, le terrain est plat excepté une colline au milieu du parc qui permet d'avoir une vue générale. Cette colline était sacrée à l'époque où la zône était habitée ; des sacrifices sont encore tolérés au sommet.

La savane permet de voir les animaux relativement facilement, mais le parc permet également  de découvrir une grande richesse de plantes, buissons, arbres, arbustes.. issus de la région

 


Gros buisson d'euphorbe, antilope

 


babouins, nids.....

 

 

ORGANISATION PRATIQUE

 

La réserve compte en son sein, deux campements ; un campement d'état pour les touristes (le campement Akwazéna) et un campement privé pour les chasseurs.
 Il existe quelques campements privés mais ils sont situés en dehors du parc. L'accès principal au parc se situe au poste contrôle de Walème (pour ceux qui arrivent par Pô), il existe néanmoins une autre entrée pour ceux qui viennent de Léo (le poste de contrôle de Sya).

Les heures d'accès de la réserve vont de 6h00 le matin à 18h00 l'après-midi. Le parc est ouvert toute l'année mais la période favorable s'étend de décembre à mai. Entre juin et novembre, la saison des pluies rend souvent les pistes de la réserve impraticables et les hautes herbes réduisent toute observation.

 

 

 

Le poste de contrôle permet les formalités d'accès mais le règlement se fait au campement (droit d'entrée, autorisation de prendre des photos, nombre de véhicules ....). La visite s'effectue au petit matin (vers 6h00, lorsque les animaux vont boire) et dure deux bonnes heures. Il est donc plus pratique d'arriver la veille au soir afin d'être sur place au petit matin. Le campement se trouve au centre de la zône d'observation, soit ... à 35 km du poste contrôle !

 

 

 


Bungalow avec une chambre et une salle d'eau

 

A la réception du campement, les droits d'entrée et de logements, de pisteurs ... sont perçus au même endroit. Le campement dispose de 16 bungalows (2 à 3 places chacun) 9 chambres ordinaires et un dortoir de 18 places (en réfection en avril 2013).
Les tarifs sont supérieurs à d'autres campements (avril 2013 : un bungalow coûte 15 000 francs pour deux personnes, 5000 francs par personne supplémentaire, petit déjeuner non compris).
Le campement dispose d'un restaurant-bar avec environ 3 plats différents proposés et des boissons classiques bien que nettement plus chères qu'ailleurs. Le cadre est très agréable car il donne sur un marigot où viennent boire de nombreux animaux dont les éléphants.

Le confort est rudimentaire mais propre et correct, Malheureusement l'électricité ne fonctionne sur place que par groupe électrogène uniquement branché le soir de 18h00 à 22h00.

 

 

Le campement ne loue pas directement de voiture tout terrain (les véhicules du campement servent essentiellement aux gardes forestiers afin de surveiller le parc et lutter contre le braconnage) mais il fournit volontiers  les coordonnées de loueurs privés.

 

 


La salle à manger du campement donne sur le marigot aux crocodiles

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

- Tarification de la réserve (valable en avril 2013)

- Règlementation du parc de Nazinga

- Le plan de la réserve de Nazinga

 

- Les loueurs de voitures tout terrain sont nombreux à Pô ; compter environ 50 à 70 000 francs pour une journée. Parmi eux, un  guide employé à la réserve loue une voiture 4/4 trois banquettes avec un chauffeur. Monsieur Kassiro Sibiri tel (00 226) 70 55 41 04 - courriel : sibirikassiro@yahoo.fr

 

- Il n'est pas obligatoire de loger au campement de la réserve, il existe plusieurs campements plus confortables aux alentours immédiats du parc. Parmi eux, le plus connu est le "Campement de l'éléphant" près du poste de contrôle  de Walème. Coordonnées : Association Nahouri-Safari, responsable monsieur Bassono tel (00 226) 70 20 38 91
Mais cela ne dispense pas des tarifs d'entrée à la réserve de Nazinga.

 

MEDIAS

 

- La situation de la forêt classée est inquiétante (août 2015)

 

(Photos : A et B Chalamon - M. Hausser M. Baron)