Consulat du Burkina Faso de Nice

SOS ENFANTS - Le centre

lundi 16 février 2015

Depuis 2001, l'association " SOS - Enfants " gère :


- 1 centre nutritionnel
-  1 orphelinat
-  1 école maternelle et primaire
-  2 terrains de culture


Une équipe de 33 personnes travaille à temps plein pour l'association, sous la responsabilité locale d'un coordonateur ; Marc Désiré Savadogo.

 

Au total, SOS Enfants gère 257 enfants, dont 93 orphelins - complets ou partiels - sont logés et élevés par l'association. Les enfants retournent dans leur famille - proche ou lointaine - tous les week-end afin d'éviter une trop grande coupure avec la famille. Le centre ferme tous les week-end et trois semaines durant la saison pluvieuse.

 

Par ailleurs 113 enfants sont accueillis quotidiennement au centre nutritionnel, dont 61 sont parrainés sur le plan scolaire. Ils sont choisis parmi les familles les plus pauvres après enquête de l'association.
Les enfants sont accueillis au centre entre 5 et 6 ans et demi ; cela leur permet de suivre la grande section de maternelle et ainsi pouvoir suivre la section du cours préparatoire en maniant correctement la langue française.

Les enfants parrainés restent toute la journée à l'école avant de retourner le soir dans leur famille. Cette journée continue leur permet d'avoir un repas à midi.

Tous sont scolarisés, soignés et vêtus par l'Association.

 

 


L'orphelinat avec le terrain de sport et les différents dortoirs

 


La cuisine avec la fabrication du pain - L'intérieur d'une chambre

 

 


L'école primaire est entièrement gérée par l'association. L'enseignement est assuré par des instituteurs recrutés sur le diplôme d'Etat de l'ENEP ainsi qu'un entretien sur les motivations qui les animent. Ces enseignants travaillent beaucoup plus que leurs collègues du public. L'effectif des classes varie entre 25 et 30 élèves.

Au niveau du collège, les enfants poursuivrent leur scolarité dans les différents établissements publics de la ville où ils réussissent mieux que les autres élèves grâce au niveau acquis dans l'école primaire de Sos Enfants.

Marc Désiré Savadogo, le coordonateur

 

La grande section de maternelle compte 26 enfants, les autres classes affichent un effectif maximum de 35 enfants, ce qui est très faible par rapport aux autresécoles publiques du Burkina Faso et permet un meilleur suivi des élèves.
 

SANTE ET HYGIENE

 

Les enfants sont suivis sur le plan de la santé grâce à une infirmerie située à l'orphelinat et gérée par une infirmière, soeur Lucie. La santé est en effet entièrement prise en charge par l'association, même en cas de problème grave entraînant une hospitalisation;

Les enfants sont éduqués à la propreté et l'hygiène, espérant qu'à travers cette éducation, ils pourront transmettre cette éducation à leurs propres enfants.
Chacun mange dans sa propre assiette avec son couvert. Tous les soirs, les papiers, plastiques et autres ordures sont ramassés par les élèves et jetés à la poubelle - poubelles ramassées par une association.
Le ménage des différentes pièces est assuré quotidiennement par le personnel, sauf pendant les congés où les enfants sont invités à faire un grand nettoyage.

 


L'école : les chaussures restent à la porte,
à droite la grande section de maternelle

 

Le jeudi, jour de congé hebdomadaire au Burkina Faso, les enfants sont envoyés au maraîchage de l'association afin d'apprendre à cultiver les légumes. Durant l'hivernage, les élèves sont invités à cultiver maïs et sorgho sur un champ de 3 hectares appartenant à Sos-Enfants.
L'association organise également des ateliers de cuisine, couture, menuiserie, boulangerie .... permettant ainsi une éducation plus complète.

 


Classe primaire et classe maternelle

 

L'association tient à suivre les enfants jusqu'à leur établissement dans la vie. Cela pose de nombreux problèmes aux organisateurs : les enfants ne peuvent tous suivre la scolarité jusqu'au baccalauréat, et il faut bien trouver une formation à un métier qui leur convienne.

Une enquête a été réalisée auprès des élèves sortis du CM2 ; on leur donnait à choisir 3 métiers. Ils s'avèrent malheureusement  que les métiers de la terre n'ont guère été choisis par les enfants, d'où un besoin de revaloriser cette filière.


Retour à la page principale