Consulat du Burkina Faso de Nice

Le coton - les entreprises

samedi 01 septembre 2018

LE COTON : DU CHAMP AU PAGNE

 

 

LES DIFFERENTES ENTREPRISES

 

Différentes entreprises ou sociétés ont été créées au cours des années afin de gérer toute la filière coton, actuellement le Burkina Faso compte trois sociétés principales : la SOFITEX (la plus ancienne et la plus importante), la SOCOMA (dans la région Est) et Faso Coton (secteur de Ouagadougou). Toutes fonctionnent en partenariat avec l'Union Nationale des Prodcuteurs de Coton (UNPCB) et leurs filiales dans les Provinces. Le coton reste le premier produit d'exportation et fait vivre 4 millions de personnes.

 

 

SOFITEX

SOciété Burkinabè des FIbres TEXtiles

Siège social : 01 BP 147 Bobo Dioulasso
Tel (00 226) 20 97 00 25
site internet : www.sofitex.bf

Date de création : 20 juin 1979
Régime : société anonyme avec Conseil d'Administration
La SOFITEX tire son origine de la CFDT (Compagnie Française pour le Développement des Fibres Textiles), après une phase de transition entre 1970 et 1979 avec avec la Haute-Volta/CFDT.

 

La SOFITEX est une société Burkinabè à participation de fonds publics dont le siège est à Bobo Dioulasso, première société burkinabè pour gérer le coton.

Elle est chargée de l'approvisionnement des producteurs en intrants agricoles, l'achat le transport et l'égrenage du cton graine, la commercialisation des fibres mais aussid es autres produits (huilerie, graines, déchets), l'appui technique au développement de la culture cotonnière, la promotion des fibres et du label coton burkinabè.

La SOFITEX est administrée par un conseil d'Administration formé de représentants de l'Etat, de producteurs et d'actionnaires privés. Elle est organisée en 7 régions cotonnières qui regroupent en tout 18 zones de cultures de coton essentiellement situé dans l'Ouest du Burkina Faso.   

 

Sur le plan industriel, la SOFITEX possède 15 usines d'égrenage (pour une capacité de 550 000 tonnes de coton graine)
- une usine de délintage chimique de semence  (enlever le "linter" c'est à dire la fibre courte qui demeure sur les graines après l'égrenage)
- 1 laboratoire de contrôle de la qualité (avec certification des semences), 1 laboratoire de classement technologique de la fibre de coton.
- des camions et conteneurs   utilisés pour le ramassage et le transport du coton-graine et dse intrants (ces engins assurent plus de la moitié des besoins de la SOFITEX ; le reste est assuré par des compagnies privées)
- des engins de manutention, des tracteurs et une centaine de véhicules utilitaires                


 

 

 

 

 

SOCOMA


Société Cotonnière du Gourma
Créée le 14 juillet 2004 (suite à la libéralistaion de la filière cotonnière)
Siège social : BP 265 Fada n'Gourma (Est du Burkina Faso)
Avec une délégation à Ouagadougou

Site internet : http://sonoma.net

Tel. (00 226) 40 77 04 31
La SOCOMA est sur facebook

Régime : société anonyme (SA) de droit burkinabè, ea SOCOMA est une filiale du groupe Geocoton (qui détient 75% des parts), le reste étant détenu par l'union des producteurs de coton burkinabè et des actionnaires privés burkinabè.
 

La SOCOMA s'occupe de conseils techniques, achat et transport du coton, égrenage, fournitures d'intrants, commercialistaion (fibre, graine, intrants)... en outre elle se préoccupe de metre l'accent sur la culture vivrière en alternance avec le coton afin de limiter l'épuisement des sols et participer au dévleoppement durable.

La SOCOMA possède trois usines situées à Fada n'Gourma,(capacité 35 000 tonnes)  à Diapaga (capacité 45 000 tonnes), et Kompienga (capacité 50 000 tonnes).

 

 

.

 

 

FASO COTON

Siège social :  724 rue Fadoul, Zone industrielle de Gounghin
01 BP 1454 Ouagadougou 01

Tel. (00 226) 50 34 30 39 / 50 34 30 40

Site internet : http://www.faso-coton.bf

 

Faso Coton possède une usine d'égrenage à Ouagadougou d'une capacité de 30 000 tonnes.

 

AUTRES ENTREPRISES

 

Les trois entreprises ci-dessus vendent leur coton à l'étranger néanmoins une partie de la récolte reste au Burkina Faso et destinée à d'autres usines.
La plupart des huileries sont membre du GTPOB (Groupement des Transformateurs des produits oléagineux du Burkina Faso). 
La majeure partie des entrprises de trnasformations sont concentrées à Bobo Dioulasso, au plus près de la SOFITEX qui a la plus grande part du marché du coton. A noter que les huileries ne traitent pas uniquement d'huile de coton mais également dautres huiles dont l'huile de palme.

 

TEXTILES

 

FILSAH (Filature du Sahel)

Adresse : 01 BP 1416 Bobo Dioulasso

Tel. (00 226) 20 97 53 47
SN CITEC sur facebook

créée à Bobo dioulasso en juin 1997
Capital : Fonds burkinabè de développement économique et social (50%), société de fibrex textiles (37,5%) actionnaires privés (12,5%)

Cette entreprise fabrique uniquement des fils de coton
Il y a plusieurs années, FILSAH arrivait à fabriquer jusqu'à 20 tonnes de fils par jour (essentiellement exporté en Europe et dans le spays du Maghreb), mais l'entreprise a subi de plein fouet le contrecoup de la crie ivoirienne et la productione st moindre.
Actuellement elle produit du fil "open end" 100% cotyon pour le tissage industriel et artisanal. Elle produit en outre des toiles (Maliwatt) fabriquée à partir de déchets de coton. Ces toiles servent à envelopper les balles de coton pour l'exportation.

 

FASOTEX

Faso textile
Cette société est à l'origine la VOLTEX créée à Koudougou à l'aube de l'indépendance (grâce au premier Président de la Haute Volta : Maurice Yameogo) qui s'est transormée en Faso Fani qui était le fleuron du textile burkinabè. Dans les années 1970-1980, cette usine qui fabriquait des textiles, faisait vivre une bonne partie de la ville de Koudougou. Ce complexe textile fabriquait des tissus grâce à des filatures à anneaux, du tissage à navettes, il fabriquait également la teintyure et s'occupait du traitement des eaux usées.

Ce complexe a dû déposer son bilan en 2001. Il renaît en 2006 sous l'appelation FASOTEX avec un atelier d'impression et de teinture mais si l'entité existe, l'usine n'a pas encore redémarré à l'heure actuelle..

 

 

HUILERIES
Les huileries au Burkina Faso sont assez nombreuses, prospères pendant longtemps, elles ont subi de plein fouet entre 2006 et 2013 des méventes d'huile dûes à des importations massives (plus ou moins légales et de qualités fort diverses) d'huiles venant de pays voisins ou de Malaisie. La situation s'est améliorée depuis.

 

 

SN CITEC (principale huilerie du Burkina Faso)
Société Nouvelle Huilerie et Savonnerie CITEC

01 BP 1300 Bobo-Dioulasso
appartient au groupe français GeoCoton à 52,94%
Tel (00 226) 20 97 25 50/51

Site internet : sncitec.bf


SN CITEC sur facebook

Adresse géographique : Zone industrielle 19 rue 20.231 Bobo Dioulasso

Une délégation se trouve à Ouagadougou (Cité Sonar - tel (00 226) 25 33 37 69)

Société industrielle de trituration de la graine de coton.
Elle produit l'huile raffinée végétale à partir de la graine de coton (notamment toute la gamme des produits SAVOR)
Ainsi que les produits comme le tourteau, du savon de ménage et l'aliment pour le bétail.
Elle reçoit les graines directement de la SOFITEX ; sur 1000 kg de graines de coton : il adviendra 10 kg de déchets, 170 kg d'huile, 550 kg de "co-produits" pour le bétail.
Elle produit environ 20 à 25% des besoins en huile du pays

 

 

HBM - Huilerie Ba Mariama
Bobo Dioulasso

Fabrique de l'huile de coton et du tourteaux

 

SOFIB HUILERIE
Société de Fabrication Industrielle du Burkina Faso - Huilerie
Adresse : 01 BP 2057 Bobo Dioulasso
tel. (00 226) 20 97 20 43

Production et commercialisation d'huile

 

SATOL SARL SAHEL
Agroalimentation et transformation des oléagineux
01 BP 1591 Ouagadougou 01
tel (00 226) 25 35 75 92

Fabrication et distribution d'huile alimentaire

 

Auxquelles il faut rajouter une centaine d'unités artisanales et souvent familiales

 

 

 

EN SAVOIR PLUS

 

- Evaluation économique du coton

- La SOCOMA en chiffres

- Prix des intrants décidés par AICB (2016)

- Analyse des incitations et pénalisations pour l'huile de coton

- Le coton au Burkina Faso - Burkina Doc

 

ACTUALITES

 

- Campagne agricole 2018-2019 : La SOFITEX lance un appel d'offres d'engrais
 

- août 2018 : Crise cotonnière à l'Ouest ; l'or blanc dans l'impasse

 

(Crédit photos en page principale - Photos SOFITEX et SOCOMA)

Retour à  la page principale