Consulat du Burkina Faso de Nice

Le coton - teindre le coton

mardi 21 août 2018

LE COTON : DU CHAMP AU PAGNE

 

 

TEINDRE LE COTON

 

Les fils sont teints de manière manuelle ; parfois c'est le tissu lui-même qui est teint, soit plongé dans une teinture soit avec réserve (certains aspects du tissu sont entourées de fil de manière à ne pas être touché par la teinture).

Les fils également peuvent être plongés dans un bain de teinture ou bien teint de manière partielle de manière à créer des motifs au tissage.

Malheureusement la plupart des teintures actuelles font appel à des pigments chimiques que l'on trouve au marché ; voire les fils sont vendus déjà teints.

Néanmoins plusieurs groupements conservent les teintures traditionnelles - ou tout du moins ces groupements mélange les pigments naturels avec quelques pigments chimiques pour la solidité et la fixation.

Les teintures naturelles sont d'origine minérale ou végétale. Elles sont parfois difficiles à fixer. Ces teintures sont présentées sous différentes formes : décoction, poudre à dissoudre, fermentation.... chaque ethnie a ses traditions et ses secrets.

 


A gauche, l'écheveau de coton cuit dans une décoction - à droite le tableau des couleurs à l'association "La Grâce du Gulmu" à Fada n'Gourma

 

 

EN SAVOIR PLUS

 

- La teinture artisanale au Burkina Faso - les Etoffes du Soleil

- Teinture du tissu de coton avec pigment chimique

 

 

(Crédit photos : sur la page principale)

Retour à la page principale