Consulat du Burkina Faso de Nice

CSPB - Collaboration à Santé Publique au Burkina Faso

mardi 11 septembre 2018

CSPB
Association Collaboration à la Santé Publique du Burkina Faso

Président : Dr Pierre Leon
adresse :11 rue Paul Gauguin bât H2 06 800 Cagnes-sur-Mer
mail : cspbcagnes@gmail.com
Tel. 06 03 35 00 80
Blog de l'association : voir ici

 

Membre de l'association des Amis du Consulat

 

 

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 

L'association CSPB travaille depuis 2008 dans le domaine de la Santé publique dans la région Nord du Burkina Faso (soit une population de deux millions d'habitants). CSPB a passé une convention de collaboration avec le Ministère de la Santé et de l'Enseignement du Burkina Faso.
 

L'association compte au Burkina Faso deux salariés à temps plein (une sage-femme et un infirmier spécialisé dans le VIH et dans la santé de la reproduction), ainsi qu'un vacataire (maïeuticien) trois jours par semaine. Ces personnes connaissent très bien la région et sensibilisent au quotidien les populations de brousse à travers des causeries relatives au planning familial dans tous les dispensaires de la région Nord.
Ils proposent en outre gratuitement la pose d'implants contraceptifs (ainsi que leur suivi) aux femmes qui le désirent. Ils assurent également la formation des infirmiers à la planification familiale.

 

 


14 ans : 1er enfant - 42 ans : 8 enfants

 

LES REALISATIONS

 

Depuis 2008, CSPB a sensibilisé un nombre considérable de femmes à la planification familiale et a posé (et suivi) plus de 18 000 implants avec un rythme actuel de 4000 poses d'implants par an.
Toutes les femmes reçoivent un carnet de santé pour leur suivi médical suite à la pose d'implant. Les résultats de ces activités sont transmises aux autorités sanitaires de la région Nord et entrent dans les chiffres de la Planification Familiale du Burkina Faso.

 

 

 

 

 

 

 


Consultation et pose d'implant

 

 

Depuis 2015, l'association organise des sessions de formations des infirmiers  à la planification familliale en général et aux contraceptions de longue durée.

A ce jour : 180 infirmiers sur les 230 que compte la Région sont déjà formés par les soins de CSPB. Le but à terme est de rendre cette région autonome dans le domaine de la planification familiale.

 

Depuis début 2017, CSPB assure une sensibilisation des hommes à cette planification familiale qui se fait à travers "l'école des maris". Par la suite, 8 hommes sont choisis (suivant les conseils des autorités coutumières et religieuses) comme étant représentatifs d'un village pour sensibiliser la population à la planification familiale afin d'instaurer un dialogue avec tous les hommes du village.   

 

 

 
Vérification de la pose d'implant - Causerie sur la planification familiale

    

 

Depuis 2018 ; l'association sensibilise les adolescents afin d'éviter les trop nombreuses grossesses précoces dues en grande partie par manque de connaissance de la sexualité.

 

 

LES BESOINS

 

Ces besoins sont surtout d'ordre financier.
Actuellement les fonds suffisent pour poursuivre les activités de causeries de sensibilisation, la pose et suivi des implants, ainsi que la formation des infimiers.

Mais ces fonds ne suffisent pas pour financer les projets en cours (extension géographique, sensibilisation des hommes et des adolescents).
Les fonds proviennent principalement de dons de particuliers mais aussi du soutien de Sociétés (SOS oxygène, ISIS médical), de la fondation HRA Pharma impliquée dans la contraception ainsi qu'une aide indirecte du Crédit Agricole.

 

CSPB recherche d'autres partenariats pour permettre de suivre ce projet innovant, prévenir les déséquilibres migratoires et les problèmes médico-sociaux, et faire face à ce que les experts appellent la "bombe démographique".

 

    
Les femmes au puits

 

(Crédit photos : CSPB)